école du jardin planétaire

Tout d’abord je vais commencer par me présenter, je suis l’églantier, ma fleur s’appelle l’églantine et mon fruit le Cynorrhodon.

Rose sauvage symbole de la Révolution française, j’ai orné la boutonnière des travailleurs après 1890 pour la fête du travail, puis j’ai peu à peu été détrônée par le muguet, avant que le régime de Vichy ne me bannisse complètement.

Si vous me cherchez, vous me trouverez facilement dans ces précieuses haies, alliées de la biodiversité, qui sont malheureusement de plus en plus rares. Ces haies, si importantes, pour le refuge, la source de nourriture qu’elles proposent à un grand nombre d’animaux. Mais je m' égare : peut-être que la haie viendra se présenter elle-même un jour, ici dans ce journal !

Revenons-en à moi ; mes fruits sont mûrs en automne et peuvent être consommés après les premières gelées. Il suffit ensuite de presser ma peau avec les doigts pour que ma pulpe vous donne à goûter sa saveur légèrement acide. Par contre ne consommez pas mes poils, ceux-ci sont très irritants pour les muqueuses… Les enfants se servent souvent de moi pour fabriquer du « poil à gratter », d’où un surnom singulier que vous connaissez sûrement.

On peut aussi se délecter de mes saveurs en confiture, en décoction, tisane… et même en bière ! Je suis très riche en vitamine C, au moins 20 fois plus que les agrumes. Différents peuples m’ont ainsi utilisé au fil du temps partout dans le monde. En médecine, je suis particulièrement indiqué pour lutter contre les diarrhées, le manque de vitamines et la fatigue. Au gré de vos balades automnales, ouvrez les yeux en parcourant les chemins, car si vous ne me voyez pas, moi je vous vois, et c'est l'histoire de la Révolution que je raconte à qui veut bien prendre le temps d’écouter…

Fabien Negrello
Photo: Amandine Chabot