France

Le « discours de la méthode » ! Il fallait oser cette référence à Descartes et les médias, jamais décevants, s’y sont engouffrés.

Mais la comparaison s’arrête là, tant le doute méthodique, si cher au philosophe, est absent du discours du Premier Ministre. Oui, Edouard Philippe sait, sans le moindre doute, que tout est à réformer dans le pays.

Baisse des cotisations sociales, abusivement nommées « charges », casse du Code du Travail, télémédecine, vaccins obligatoires, état d’urgence, autonomie des universités, aménagement de l’ISF, réduction des investissements publics… Justice, santé, éducation, fiscalité, tout y passe, sous les applaudissements téléguidés des député.e.s LREM.

Et peu importe que ces « réformes » se traduisent par le recyclage de vielles recettes libérales inopérantes. Peu importent les 55% d’abstentionnistes qui ont refusé de choisir la régression sociale. Tout y passe, sauf l’essentiel : comment bien vivre ensemble, comment construire un avenir en commun.

Dans ce plan de bataille, véritable « coup d’état social », il n’y a pas plus de place pour le doute sur la méthode, avec les résultats que l’on connait, qu’il n’y a de place pour l’Humain et son aspiration la plus simple : le goût du bonheur.

Pas un mot sur la revalorisation des minima sociaux, les salaires dignes, le référendum révocatoire, la 6ème République, la lutte contre l’évasion fiscale qui coûte 60 milliards d’euros, le formidable potentiel des énergies renouvelables, la sortie planifiée du nucléaire -LA bombe à retardement-, la fin du martyr que nous faisons subir aux animaux… et tant d’autres choses essentielles.

À cette étape, il semble que seul.e.s les Insoumis.e.s, font entendre ces aspirations et les député.e.s de La France Insoumise marquent leur opposition déterminée au coup d’état social qu’entend mener ce gouvernement. L’insoumission est en route !

Laure Zudas