Vie Insoumise

APPEL à témoignages et entretiens

La rédaction du Journal de l'insoumission se propose de participer aux partages entre citoyen-ne-s insoumis-e-s ou groupes d'appui. Ce qui caractérise la culture de l'insoumission c'est d'être dans l'action et pas dans le blabla permanent. C'est d'être motivé pour réveiller politiquement les dégoûtés plutôt que de faire comme les autres: réunir les convaincus et les casse-pieds. Alors le Ji vous propose de publier des témoignages avec une photo, dessin ou un schéma sous forme d'entretien ( 3 questions à...) ou de BD afin de faciliter l'échange et ainsi faire de la culture commune sans attendre des consignes. Les témoignages pour raconter ce qui a provoqué son engagement politique, racconter sa meilleure expérience militante ou sa pire expérience militante sont aussi les bienvenus. Ancrer notre démarche d'éducation populaire pour faciliter l'auto organisation citoyenne, amplifier ou déclencher des luttes sociales ou écologiques. Désobéir, résister, pour co-construire des projets utiles indispensables à l'intérêt général : tout ce qui va dans le bon sens trouvera sa place dans nos colonnes.

Vous pouvez nous adresser vos textes et entretiens de 3000 signes maximum à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Gabriel Amard

C’est sur ces mots que Danielle Simonnet clôture son one woman show mené tambour battant pendant près d’une heure trente. Vous avez dit conférence gesticulée ?! Son débit de parole et son peps lui ont valu un surnom à la fac qui lui colle à la peau, Danette la mitraillette. Et c’est effectivement avec une énergie folle qu’elle nous entraîne avec elle dans le récit de ses luttes mais aussi dans le récit de sa vie d’une femme en politique.

Lire la suite...

À quel moment devient-on militante ou militant ? Que font exactement les militants ? Les militants insoumis devraient-ils être différents des autres militants ?

Lire la suite...

C'est un peu abstrait. Mais pendant les vacances d’été, il y a un insoumis qui nous a dit que dans le collège où il bosse, ses collègues et lui avaient cherché à mobiliser contre son expression la plus concrète : une machine biométrique pour contrôler les élèves. Alors on lui a demandé de raconter !

Lire la suite...

La feuille de route de la France Insoumise était claire : mobiliser contre la Loi Travail par ordonnances dès la rentrée. Afin d’interpeller nos concitoyen.ne.s sur le sujet, le groupe d’appui Castelnaudary Insoumise a organisé une série d’ « ateliers d’auto-défense contre la Loi Travail » : une expérience à reproduire.

Lire la suite...

Les ministres Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont présenté le 09/08 des actions pour une « meilleure gestion de la ressource en eau en période de sécheresse ». Pourtant l'une d’entre elles, qui consiste à faire du stockage hivernal des eaux destinées à l’irrigation pour soulager la ressource l’été, est particulièrement controversée.

Lire la suite...

Samedi 09 septembre les insoumis ont organisé une grande fête à Tonnay-Charente, en Charente-Maritime. Le député Loïc Prud’homme, venu de Gironde, ainsi que des représentants syndicaux et de nombreuses associations du département avaient été conviés à participer à des débats. Certains portaient sur des questions de l’actualité sociale. Notre rentrée politique s’est donc faite sous le signe de la mobilisation avec des acteurs de la vie du département.

Lire la suite...

Bondé, le grand amphithéâtre de la faculté Saint-Charles de Marseille a accueilli avec passion le dialogue entre Chantal Mouffe et François Ruffin animé par Manuel Bompard autour de la théorie et la pratique du « populisme de gauche ».

Lire la suite...

Vendredi 1 septembre, les insoumis strasbourgeois ont participé, à l’invitation de Karin Binder, députée Die Linke au Bundestag, et de l’association du district La Linke Ortenau ; à une manifestation transfrontalière pour la paix à l'occasion de la journée contre la guerre. Organisé sur la Passerelle des Deux Rives entre Strasbourg et Kehl. le mot d’ordre de ce rassemblement était le refus de la course aux armements et de la montée des périls dans le monde.

Lire la suite...